H+, Click and Collect, Ship From Store, TMS, Crowdshipping… le lexique de A à Z des mots du Dernier Kilomètre en e-commerce et retail

Vous retrouverez ici tous les vocabulaires utilisés dans l’univers du dernier kilomètre pour les livraisons e-commerce et pour le retail.

A

  • Classification ABC : Méthode de classification des produits utilisable en gestion des stocks fondée sur la détermination de 3 classes. La classe A regroupe 10 à 20% des articles représentant environ 80% de la valeur du stock et pour lesquels seront appliquées les méthodes de gestion les plus fines. La classe B regroupe 15 à 20% des articles représentant environ 15% de la valeur. La classe C englobe les articles restants dont la valeur est d’environ 5% et qui feront l’objet d’une moindre surveillance.
  • Abonnement Prime ou Premium : Formule permettant d’obtenir des services additionnels, comme par exemple la gratuité des frais de livraison, ou l’accès exclusifs à des promotions
  • Ad Valorem : Se dit d’une assurance ou de droits à payer en fonction de la valeur de la marchandise expédiée
  • Algorithme : Un algorithme est la description précise d’une méthode de résolution d’un certain type de problème. Il est dit correct lorsque, pour chaque instance du problème, il se termine en produisant la bonne sortie, c’est-à-dire qu’il résout le problème posé. Ainsi un algorithme de tri sera correct si, pour chaque ensemble de nombres à trier, il produit le résultat attendu. Le Machine Learning permet toutefois d’élaborer des algorithmes ‘auto apprenants’ résolvant ce genre de problèmes. Ils proposent une méthode générale disposant d’un grand nombre de paramètres. En se basant sur un ensemble d’exemples, ils règlent leurs paramètres afin d’obtenir une méthode particulière (un modèle), qui sait résoudre le problème posé le plus souvent possible.
  • ARCEP : Autorité de Régulation des Communications Electroniques et Postales
 

B

  • Back Office : Interface des tâches dédiées à la gestion, non accessibles par l’utilisateur final
  • Bordereau d’expédition : Le bordereau d’expédition est une pièce administrative extrêmement importante pour le bon déroulement de l’expédition. Elle sert de contrat de transport tout en suivant le colis tout au long de son acheminement. Ce document, souvent pré-imprimé et distribué en liasse par les transporteurs (ou même imprimable depuis internet), doit présenter les informations suivantes : coordonnées de l’expéditeur et du destinataire, nombre et poids des cartons, et éventuellement, informations sur les matières dangereuses transportées.
  • Brick & Mortar : On parle des entreprise basée uniquement sur un réseau de point de vente physique, on les appelle aussi les « Retailers »

C

  • Chatbot : Logiciel permettant d’interagir vocalement avec un utilisateur d’un site internet
  • Click & Mortar : Se dit d’un acteur traditionnel (ici le mortar) qui ouvre un canal digital (le click…)
  • Click & Collect : Le click & collect désigne le mode d’achat par lequel un consommateur commande son produit en ligne sur Internet et effectue le retrait de son achat en point de vente. Le click and collect est pratiqué par de nombreux réseaux de points de vente et est cependant distinct du principe de l’e-réservation. Le click and collect est aussi appelé click and pick up. Il désigne la possibilité laissée aux consommateurs de commander et de payer leurs produits et services en ligne avant de les récupérer ou d’en profiter en magasin
  • Click to possession : Temps nécessaire pour qu’un e-consommateur ait en sa possession le bien commandé
  • CMR / E-CMR : Abréviation de Lettre CMR, aussi appelée Lettre de Transport international. Elle est régie par la Convention relative au contrat de transport international de Marchandises par Route qui a été ratifiée à Genève en 1956 et mise en vigueur le 2 juillet 1961. La CMR régie et matérialise le contrat de transport. Depuis février 2008, avec une entrée en vigueur le 5 juin 2011, la convention CMR autorise la gestion des lettres CMR par voie électronique ou e-CMR. Le texte du protocole, décret publié au JO du 4 janvier 2017, établit que la lettre de voiture, ainsi que toute demande, déclaration, instruction, ordre, réserve ou autre communication concernant l’exécution d’un contrat de transport visé par la Convention peuvent être établis sous forme électronique. La e-CMR – CMR électronique – contient les mêmes informations que la CMR papier rédigée avant l’exécution du transport. La e-CMR est émise au moyen d’une communication électronique par le transporteur lors de la prise de la marchandise; elle doit garantir l’intégrité des informations contenues et être authentifiée par une signature électronique ou autre procédé équivalent selon les législations locales
  • CMS : Pour Content Management System. Outil permettant la création et la modification de contenus internet et offrant une interface de gestion de back-office
  • CN23 : Formulaire des douanes indispensable pour expédier en dehors de l’UE
  • Code à barres : Code constitué d’une succession de traits et d’espaces parallèles distribués selon une configuration déterminée, permettant le traitement automatique de l’information qu’il représente.
  • CRM : Outil permettant de centraliser, historiser et gérer les interactions avec les clients
  • Consigne : Armoire intelligente et connectée composée de plusieurs emplacements de plusieurs tailles permettant le dépôt et le retrait de colis en 24/7
  • Commerce conversationnel : c’est le fait d’utiliser la voix dans l’acte d’achat via des assistants vocaux.
  • Cross canal : Le cross canal est une stratégie de distribution qui met à profit plusieurs canaux. Elle est l’évolution logique de la stratégie multicanal car elle prend en compte le fait que le client utilise plusieurs canaux pour réaliser ses achats.
  • Cross docking : Action de faire passer des marchandises des quais de réception aux quais d’expédition, sans passage par l’adressage en stock. Le cross docking (ou correspondance) est un mode d’organisation des flux logistiques permettant d’articuler et de croiser (d’où son nom) en un endroit appelé plate-forme, des flux d’approvisionnement en provenance de fournisseurs avec des flux de livraison terminale en direction de points de livraison. Le procédé est très utilisé pour l’approvisionnement des grandes surfaces (mais pas seulement) et ressemble fortement aux techniques de groupage – dégroupage utilisées dans le monde du transport-messagerie
  • Cross Selling : Stratégie permettant la vente croisée de biens et services complémentaires
  • Crowdshipping : Livraison collaborative par des particuliers ou des auto-entrepreneurs via une plateforme internet

D

  • Data Mining : Techniques statistiques permettant d’explorer une base de données afin d’identifier des sources d’optimisation dans les processus existants ou bien des segments de clientèles
  • Délai critique d’instance : Délais au-delà duquel le colis est retourné à l’expéditeur
  • Délai d’expédition : Temps écoulé entre la date de commande et la date d’expédition
  • Délai de première présentation : Délai entre la remise de l’expédition au transporteur et la 1ère présentation pour permettre l’évaluation des engagements contractuels du transporteur
  • Délai de prise en main : Délai entre la remise de l’expédition au transporteur et sa livraison effective au destinataire final
  • Délai de traitement : Temps écoulé entre la transmission de l’ordre (ou de la date de début de préparation) et la date d’expédition
  • Délivrabilité : Taux de remise au destinataire sur un segment de clientèle ou une opération donnée
  • Destinataire : Receveur de la livraison, il peut être un particulier ou un professionnel.
  • Drop shipping : Livraison par le fournisseur du e-commerçant directement au client final. C’est le principe des vendeurs tiers d’Amazon. Le drop shipping désigne les plateformes de e-commerce qui ne possèdent pas de stock : le client se fait livrer directement par un fournisseur externe.
  • Drone Delivery : Livraison effectuée par un drone piloté à distance

E

  • EDI : Pour Echange de Données Informatisées.
  • Echec de livraison : Provoqué par exemple par une adresse erronée ou incomplète, un destinataire absent etc
  • EAN-128 ou codification de l’unité commerciale / logistique : Symbole code à barres identifiant l’unité de commande, de livraison et de facturation entre les partenaires commerciaux. L’EAN-128 est le code utilisé en gestion des stocks et de l’entreposage. Une unité commerciale ou logistique identifiée par un EAN-128 (par exemple un colis) comprend plusieurs unités consommateur identifiées par un EAN-13.
  • EAN-13 ou codification de l’unité consommateur : Symbole code à barres identifiant le produit destiné à l’utilisateur ou au consommateur final. L’EAN-13 est le code figurant sur le produit (unitaire ou par lot) présent dans les linéaires.
  • EDIFACT (Echange de données informatisées pour l’administration, le commerce et le transport) : Norme internationale utilisée pour l’Echange de Données Informatisé (EDI), elle est maintenue et coordonnée par le CEFACT (Centre pour la Facilitation des procédures et pratiques dans l’Administration, le Commerce et les Transports).
  • e-réservation : Réservation sur internet d’une marchandise dans un point de vente défini, qui peut ensuite être ultérieurement testée sur place avant un éventuel achat
  • ERP : Pour Entreprise Ressource Planning Logiciel proposant une gestion centralisée et standardisée du traitement des achats, de la comptabilité, de la supply chain etc.
  • Etat d’acheminement : Donnée issue du Système d’informations du transporteur permettant d’identifier la situation horodatée d’une expédition dans le réseau
  • Expéditeur : Professionnel ayant recourt un transporteur pour ses expéditions
  • Expédition : Plis, Colis, palette, … remis au transporteur
  • Express : Livraison rapide, sous 24h en National ou 48h/72h pour l’international (Europe/Asie)

F

  • FEFO : Pour First Expired First Out. Méthode de gestion des stocks consistant à expédier en priorité le produit étant le plus proche de la date de péremption.
  • Fichier d’annonce : Fichier de l’expéditeur transmis au transporteur indiquant la liste d’expéditions à une date donnée, et qui doit correspondre au listing d’expéditions du bordereau
  • FIFO : Four First In First Out. Méthode de gestion des stocks consistant à expédier en priorité l’article le plus ancien dans le stock. Se dit aussi pour traiter en priorité des files d’attentes
  • First Mile : Pour premier kilomètre. Opérations mises en place dans les 1ères étapes de l’envoi du colis, de la préparation à la collecte
  • Front Office : Fonctionnalités accessibles par les clients
  • Fulfillment : Service faisant partie intégrant de l’offre des 3PL comprenant l’intégralité des opérations suivant le passage de la commande sur le site e-commerce : mouvement de stock, préparation de commandes, expédition, livraison etc.

H

  • H+ : Livraison sur créneau horaire le jour même ou en moins de 2 heures après la validation de la commande
  • Hands-free shopping : De plus en plus de points de vente proposent le hands-free shopping : la pratique permet de faire ses achats sur place et de se faire livrer chez soi.
  • HIFO : Pour Hisghest In First Out. Méthode où est expédié en priorité le produit ayant le coût d’achat le plus élevé
  • Hub : Plateforme de tri logistique pour les flux entrants et le sortants

I

  • Instance : Expédition en point de retrait et en attente de collecte, disponible jusqu’au délai d’instance
  • IATA ou International Air Transport Association : Association des compagnies aériennes qui détermine la réglementation et les tarifs de fret pour l’industrie du transport de marchandise aérien. Cet organisme est à l’origine de nombreuses lois et règles qui régissent le transport aérien
  • Intégrateur : Ce terme désigne les transporteurs mondiaux qui intègrent la globalité du transport de A à Z. Ils gèrent à la fois les fonctions de compagnie aérienne, de commissionnaire en douane, d’agent de fret et souvent de messagerie routière. Les intégrateurs sont en contact direct avec les chargeurs et disposent de leur propre flotte aérienne de type cargo. Ils se sont développés sur le marché du pli et du colis de moins de 30kg. Mais aujourd’hui, après de nombreuses opérations de croissances externes, ils concurrencent les agents de fret aérien ainsi que les entreprises de messagerie traditionnelle ou rapide.

J

  • JF : Pour Jour Franc. Durée de 24 heures à partir de la fin du jour de référence (jour du départ, jour du terme et jours fériés non pris en compte)
  • JIT : Pour Just In Time ou Juste A Temps. Gestion de la production où les stocks sont réduits au minimum sur les sites en optimisant les flux tendus. Autre technique proche : Just In Sequence (JIS)

K

  • KPI – Key Performance Indicator : Indicateur de performance. Les Indicateurs clés de performance (ICP) ou KPI, sont des indicateurs qui doivent permettre de mesurer le progrès réalisé ou à réaliser pour atteindre un objectif stratégique. Exemple en e-logistique : taux de conformité, délais de présentation, taux de délivrabilité etc.

L

  • Last Mile : ou dernier kilomètre. : Mouvements entre le dernier centre de tri et le destinataire final, en général l’étape la plus coûteuse du transport.  Expression utilisée pour décrire le dernier chaînon de la chaîne de livraison qui s’arrête chez le client final. Il demeure le plus problématique à gérer d’un point de vue logistique, compte tenu du nombre et de l’éparpillement de ces points de livraison pour la plupart des marchés grand public. Son coût incite souvent les commanditaires à faire appel à des spécialistes. Sa gestion est d’une importance stratégique, car c’est à ce moment-là que se produit le contact avec le client final.
  • LAD : Pour Livraison A Domicile. Mais cela peut recouper la livraison sur son lieu de travail si l’employeur le permet ou dans un autre lieu
  • LIFO : Pour Last In First Out. Méthode de gestion des stocks consistant à expédier en priorité l’article arrivée en dernier dans le dépôt
  • Loi Hamon : Loi renforçant les droits des consommateurs dans la vente à distance (informations sur les délais de livraison, modalités de retour, droit de rétractation etc.) + d’info : ici
  • Logistique inversée : Cela consiste à gérer et à optimiser les flux provenant du consommateur en direction du fabricant. Sa forme la plus connue est celle du Service Après Vente mais elle tend à se développer vers le recyclage, par exemple celui des DEEE. Le retour des produits défectueux, les surstocks ou les articles en fin de vie sont également des thèmes qui lui sont intimement liés. La « reverse logistic » se définit comme l’ensemble des processus efficients de planification, de mise en œuvre et de contrôle des flux de matières premières, des encours de fabrication, des produits finis et de l’information relative à ces flux, d’amont en aval, dans le but de satisfaire le client/consommateur final.

M

  • Marketplace : Ou place de marché : Site marchand mettant à disposition sa plateforme pour d’autres commerçants et e-commerçants, dont les modèles économiques peuvent varier. Si vous cherchez une marketplace c’est ici
  • Multicanal : Stratégie regroupée autour de tous les canaux de ventes, ces derniers étant indépendants des uns des autres à la différence de l’Omni-canal

N

  • NPAI : Pour N’habite Pas à l’Adresse Indiquée. Acronyme postal pour indiquer que le destinataire n’habite pas à l’adresse indiquée. L’équivalent de PND pour le transport de colis

O

  • Omni-canal : L’omnicanalité est souvent vue comme une évolution du multicanal où l’utilisation simultanée des canaux disponibles est mieux optimisée. Une stratégie d’omnicanal est généralement une réponse aux attentes et évolutions des comportements des consommateurs qui deviennent des omniconsommateurs. Dans ce cadre, on peut également observer pour certains acteurs une relative fusion des canaux à travers par exemple des pratiques de click & collect et de digitalisation des points de vente. Une pratique omnicale maîtrisée suppose d’éliminer les silos marketing et logistiques afin d’avoir une vue 360° du client et d’optimiser l’expérience client.
  • On-demand : Le On-Demand, ou applications délivrées à la demande, a été repris par de nombreux acteurs informatiques dans le domaine des applications hébergées, qu’ils soient basés sur le modèle Saas ou pas. Ce terme ne désigne cependant que le mode du paiement à la consommation, sans faire référence à la notion de service Web en tant que tel – qui implique la présence d’un noyau et d’une architecture particulière pour cet environnement. Désormais on parle aussi de livraison on-demand, c’est à dire des livraisons instantanées pour des exécutions dans un temps extrêmement réduit (dans l’heure ou même dans la demi-heure) et ou sur créneaux horaires

P

  • PCH : Date de Prise en charge, correspondant à la date du 1er flashage par le transporteur.
  • Picking : Le picking (cueillette en anglais) en logistique, c’est l’action d’aller chercher les produits dans le stock pour les regrouper à l’endroit où on va les coliser (l’action de colisage, c’est la 2ème étape de la préparation de commande, la mise en colis).
  • Planification de tournée : La planification est une organisation des tournées selon le critère de temps (planning).
  • Plugin e-commerce : Module e-commerce s’intégrant dans le CMS
  • Poids volumétrique : Le poids volumétrique est utilisé pour calculer le coût d’une expédition en fonction de son volume. C’est le cas par exemple des envois légers mais encombrant (l’espace qu’occupe 1 kg de plomb n’est pas le même que celui qu’occupe 1 kg de plume). Le poids volumétrique s’obtient à l’aide de la formule suivante : (Longueur * Largeur * Hauteur) / N*. *La valeur N varie en fonction de la compagnie de transport
  • Point de retrait : Ou Access Point ou Drop-off point. : Lieu physique où les marchandises sont livrées, dans des commerces de proximité et qui permettent aussi de collecter les retours. Système de livraison qui permet aux transporteurs de réduire les coûts du dernier kilomètre par la massification des flux vers un seul point de livraison, et aux acheteurs de récupérer de manière flexible leurs colis.
  • Preuve de livraison : Signature déposée par le destinataire pour attester de la bonne réception d’un colis. Manuscrite ou numérisée, la preuve de livraison possède une valeur juridique.
  • Promesse de livraison : Date de livraison maximale proposée par le e-commerçant. 52% des consommateurs européens n’achètent pas en ligne lorsqu’un engagement sur la date de livraison n’est pas communiquée (source : Pulse of the on-line shopper 2017)
  • Pure Player : Une entreprise vendant exclusivement en e-commerce

Q

  • QS : Pour Qualité de Service. Indicateur essentiel pouvant être composé de respect des délais, sinistralité, taux d’instance, etc…

R

  • Reverse Logistics : Ou Logistique des Retours. : Cette logistique consiste à optimiser les flux des acheteurs vers les fabricants (refus, changement d’avis, SAV, recyclage). En B to C 63% des acheteurs attendent une politique claire sur les retours (source : Pulse of the on-line Shopper 2017). Cette proportion monte à 77% dans le B to B (source : Industrial Buying Dynamics 2017)
  • RFID – Radio Frequency Identification : RFID est l’acronyme de « Radio Frequency Identification » (Identification par Radio Fréquence en Français). La technologie RFID présente de nombreux avantages. Elle permet de scanner des produits ou des contenants (palettes, containers) en masse sans avoir à les voir, sans avoir à les toucher et donc permet un gain de temps considérable. Concrètement la technologie RFID c’est :
    • un émetteur : il s’agit d’une puce de géolocalisation radio appelée également « tag » équipée d’une antenne. Cette puce peut se présenter sous forme d’étiquette.
    • un lecteur RFID : il fonctionne avec les tags présents dans son champs d’action. Dès lors qu’ils sont mis en présence l’un de l’autre, la communication entre la puce de géolocalisation et le lecteur peut être activée à distance (de 1cm jusqu’à 50 mètres) de manière automatique.
  • Rupture de charge : Au cours d’un transport, la rupture de charge est une étape au cours de laquelle les marchandises changent de véhicule. Les transporteurs cherchent à limiter ces phases autant que possible car elles coûtent cher : immobilisation de deux véhicules, utilisation d’une infrastructure d’accueil, prix du matériel et du personnel, risque de perte de marchandise…
  • Rupture de stock : On parle de rupture de stock quand la quantité disponible de produits est insuffisante pour satisfaire la demande. Cette situation a des incidences lourdes au niveau commercial (déception clients, baisse de productivité des équipes…).

S

  • SaaS : Pour Software as a Service. Mise à disposition de solutions informatiques hébergées chez le fournisseur, accessible via internet.
  • Same Day : Livraison rapide de la commande le jour même
  • SCEM : Pour Supply Chain Event Management. Service détectant les évènements du cycle logistiques, permettant ainsi d’améliorer la QS en gérant automatiquement certains types d’incidents/communications auprès des différentes parties
  • Ship from Store : Articles commandés en e-commerce qui proviennent de l’entrepôt d’un magasin ou d’une agence, permettant une meilleure rotation des stocks et un meilleur Cash Conversion Cycle. En résumé c’est utiliser les stocks des points de vente pour les clients e-commerce : L’objectif : réduire les délais de livraison.
  • Showroom : Mise en place d’une vitrine physique dans l’écosystème de la VaD pour rendre plus tangible les échanges en e-commerce
  • SLA : Pour Service Level Agreements. Clauses contractuelles définissant des objectifs de qualité de service (ou QS), les responsabilités des différentes parties et les éventuelles contreparties en cas de manquement aux objectifs
  • Smart phygital : Le smart phygital consiste à combiner la stratégie off-line et on-line d’un distributeur – et donc de penser les différents canaux de distribution de concert, plutôt que de proposer des expériences complètement décorrélées selon les supports.
  • Spoliation : Lorsque tout ou partie de la marchandise a été soustraite pendant l’acheminement
  • SKU – Stock Keeping Unit : Dans le domaine de la gestion de stocks, une unité de gestion des stocks ou SKU (de l’anglais Stock Keeping Unit) renvoie à un item spécifique, stocké à un endroit spécifique. La SKU se veut le niveau le plus désagrégé qui soit lorsque l’on traite de stock. Toutes les pièces stockées dans la même SKU sont supposées être indistinguables. Introduire la notion de SKU simplifie la plupart des opérations de contrôle de stock.
  • Standard : Envoi où la date de livraison n’est pas garantie, utilisée pour des envois non urgents car plus économique qu’une livraison express
  • Supply Chain : Eco-système regroupant activités et personnes intervenant dans la chaîne logistique, de l’approvisionnement en matières premières jusqu’à la livraison à l’utilisateur final.

T

  • TMS : Pour Transport Management System. Logiciel de gestion du transport qui permet l’optimisation et l’organisation de transport et permet la planification, le suivi, la traçabilité, l’automatisation des flux,
  • Tracing : Data permettant de visualiser l’état d’une commande : Il s’agit d’apporter la preuve de l’acheminement et de la livraison. La plupart du temps, cette preuve est la copie du document de livraison signé par le destinataire comportant son nom et l’heure de remise de l’envoi.
  • Tracking : Etat généré par le flashage des colis/palette permettant sa localisation et de vérifier son état à chaque point de son acheminement. En logistique, le tracking est un service proposé par certains transporteurs qui permet à l’internaute qui vient d’effectuer un achat nécessitant une livraison, de suvire »à la trace » le colis correspondant.
  • Transporteur : Entité en charge (Entreprise ou particulier avec l’ubérisation)  de la livraison de plis/colis/palette. Les entreprises sont parfois spécialisées sur des catégories spécifiques (pharmacie, alimentaire etc.)

V

  • VAD : Pour Vente à Distance. Eco-système où le marchand et l’acheteur n’ont pas d’interaction physique directe. Cette interaction directe est prise en compte les représentants du transporteur en cas d’achat de biens
  • Vigik® : Badge électronique permettant au transporteur d’accéder aux BAL d’un immeuble. Pour en disposer en faire la demande à l’ARCEP

W

  • WMS : Pour Warehouse Management System. Progiciels gérant les opérations d’un entrepôt (e.g. entrées, stockage, sorties, placement de la marchandise, préparation des commandes etc.).

Y

  • Yield Management : Mode particulier de tarification différencié en fonction du moment de réservation et de la période choisie. Système surtout utilisé en gestion hôtelière et dans le domaine des compagnies aériennes qui permet d’optimiser le CA avec des coûts et des capacités en grande partie fixes.

Les chiffres…

  • 24/7 : Pour 24 Heures, 7 jours sur 7. Exemple une disponibilité 24/7
  • 1PL  – First-party logistics : LE CLIENT. Chargeur, industriel ou distributeur qui sous-traite une prestation de transport.
  • 2PL – Second-party logistics : ACHEMINEMENT DES FLUX. Transporteur (UPS, FedEx, DHL…)
  • 3PL – Third-party logistics : GESTION PHYSIQUE DES FLUX. Entreprise qui réalise des opérations logistiques et la mise en place des outils, compétences et systèmes nécessaires, avec l’objectif d’améliorer la performance. Un 3PL est un exécutant, qui se spécialise dans les services d’exploitation, d’entreposage et de transport, sont des logisticiens qui permettent l’externalisation de la chaîne logistique en stockant et expédiant la marchandise pour les e-commerçants Il peut également posséder des moyens de transports afin de réaliser une partie de ses opérations en propre. Il est alors à la fois une 3PL et une 2PL, mais est généralement encore appelé 3PL.
  • 4PL – Fourth-party logistics : CONSEIL ET MAITRISE D’OUVRAGE DE L’ENSEMBLE DES FLUX. Intégrateur de solutions & technologies logistique (gestion d’approvisionnement, distribution, stockage, suivi etc.). Société de consulting spécialisée dans la logistique, le transport et la supply chain. Les 4PL peuvent à la fois jouer un rôle de conseil permettant une optimisation de la chaîne logistique mais aussi d’assistance au maitre d’ouvrage en pilotant la mise en œuvre des préconisations aussi bien opérationnelles que stratégiques.
  • 5PL – Fifth-party Logistics : Le rôle du 5PL est d’offrir des systèmes automatisés et intelligents capables d’améliorer la performance de la chaîne logistique. Cette automatisation permet, entre autres, de mutualiser les demandes 3PL et génère ainsi des volumes de masse afin de négocier au mieux les tarifs auprès des compagnies de transport. La mise en place de systèmes d’informations élaborés entre tous les intervenants de la chaîne logistique est l’une des clés d’un e-commerce réussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.