L’intensification de la recherche sur les véhicules autonomes va apporter flexibilité et intelligence à la logistique de demain

Livraison dernier kilomètre en véhicule autonome.

Comme je le décrivais dans l’un de mes articles précèdent, de nombreuses innovations (Drones, Droïdes…) ont été lancées ces dernières années dans le domaine de la logistiques, et plus particulièrement dans les moyens mis en oeuvre pour effectuer les livraisons des derniers kilomètres mais aussi les transports grandes distances .

Aujourd’hui nous allons nous intéresser aux véhicules autonomes

 

La livraison en véhicule autonome

 

L’intensification de la recherche sur les véhicules autonomes va apporter flexibilité et intelligence à la logistique de demain, 5 arguments majeurs plaident en leur faveur :

  • Réduction de l’empreinte carbone par un transport écoresponsable : Économie de carburant voir suppression des moteurs thermiques au profit es véhicules « propre » (électrique, GNV, …)
  • Réduction du temps de livraison :  Davantage d’Intelligence Artificielle pour l’optimisation des tournées par la massification des « stops » de livraison(s)
  • Réduction des ruptures de charges qui permettra de gagner du temps et des économies dans la production du service
  • Réduction du personnel et améliorations en matière de sécurité grace à leur intelligence embarquée
  • Au global, réduction du coup du transport/livraison

Panorama des principaux acteurs du secteur…

 


Distribution urbaine

 

Ocado 🇬🇧

À Londres, le premier test de livraison de courses en camionnette autonome

CargoPod, c’est son nom, ressemble à une sorte de grand tuk-tuk électrique avec huit casiers. Il est équipé de plusieurs Lidars, d’une caméra stéréo et d’une batterie d’autres capteurs, que l’on retrouve aujourd’hui dans les véhicules haut de gamme. Il peut rouler à une vitesse maximale de 40 km/h mais a été bridé à une vitesse d’environ 10 km/h pour cette expérimentation, qui doit durer 10 jours.   https://t.co/kQBW7MyHVS  ➡ https://t.co/Rh0TyoJau8

 

Yamato 🇯🇵

Au Japon, c’est en milieu urbain qu’un véhicule autonome pensé par Yamato assure des livraisons depuis des consignes automatisées à des clients prévenus par notifications. Le groupe Yamato veut diminuer ses coûts et être en mesure de livrer ses paquets à n’importe quelle heure..

Le véhicule est aménager avec de part et d’autre un ensemble de consignes automatiques. Le véhicule électrique se déplace vers un e-marchand qui insère les colis dans les consignes. Le véhicule ainsi rempli, peut se mouvoir dans en milieu urbain comme un véhicule de livraison ordinaire et diriger vers les clients destinataires. Avertis par SMS, les clients reçoivent un code permettant de récupérer leur colis dans un temps imparti.

 

Google 🇺🇸

Dans la même veine que le véhicule de Yamato, Google a déposé en février 2016 un brevet de véhicule de livraison autonome conçu avec le même principe d’ensemble de consignes automatiques disposées sur un véhicule. Ce brevet de Google « autonomous delivery platform » est basé sur les mêmes technologies que celles de la voiture autonome Google car.

Cody 🇫🇷

Enfin la cabinet de design Ideo a imaginé le véhicule transparent Cody. Il est doté d’un automatisme permettant de prendre les meilleurs itinéraires et d’un bras pour collecter puis mettre à disposition les colis.

Wheelys Moby Mart, le supermarché ambulant 100% autonome 🇨🇳

Pas de locaux fixes. Pas d’employé. Pas de caisses.   Pas d’heure de fermeture… Le concept Moby Mart développé par la société Wheelys repousse les limites du retail. Il s’agit d’une boutique ambulante, ouverte 24h / 24, autonome en énergie (grâce à des panneaux solaires), disposant de drones de livraison sur le toit, capable de se mouvoir toute seule et équipée de rayons connectés. On y accède via une application mobile qui ouvre les portes, fournit des conseils, permet de payer automatiquement à la sortie. un hologramme conseille même les clients. Le projet a été développé en collaboration avec l’université Hefei en Chine et est testé à Shanghai. Wheelys espère le lancer commercialement en 2018 au prix de 100 000 dollars


Transport longue distance

 

Einride 🇸🇪 et son camion autonome : T-Pod

T-Pod est un véhicule de transport autonome et électrique, qui a pour principal but de remplacer les poids lourds.

 

T-Pod est capable de rouler 200 km d’une seule traite. Le camion fait 7 mètres de long et est capable de transporter 15 palettes standards, pour un poids total de 20 tonnes. Ce qui change des véhicules autonomes « classiques » est le fait que les T-Pod sont fabriqués de manière à fonctionner sans conducteur. Ils n’ont donc pas d’espace prévu pour une cabine conducteur ou passager. Le camion sera aussi capable de conduire en autonomie sur les routes principales en ville, puis le contrôle sera effectué par la suite par un être humain. La mise en service de 200 T-Pods transportant seulement des marchandises et reliant les villes de Göteborg et Helsingborg serait prévu pour 2020. Le réseau entier serait capable de déplacer environ 2 000 000 palettes de marchandises à lui tout seul en un an. Selon Einride, cela est l’équivalent aux émissions CO2 de 400 000 voitures parcourant la même distance.

 

Otto – UBER 🇺🇸

La filiale d’Uber, Otto a lancé un test de livraison par véhicule autonome dans le Colorado.

Pour la première livraison effectuée par un camion autonome, Otto et Uber ont choisi la célèbre marque de bière Budweiser. Le chargement contenait plus de 51.000 canettes qui ont été acheminées sans encombre. Dans cette vidéo, on voit le chauffeur quitter son poste de pilotage pour s’installer dans la cabine arrière, en laissant le volant au système autonome.  Le camion autonome, dans lequel un conducteur humain était tout de même présent pour intervenir en cas de problème, a parcouru 200 kilomètres entre Fort Collins et Colorado Springs (Colorado) en empruntant l’autoroute. Le kit de conduite autonome, qui comprend des caméras, un lidar et des radars à ultrasons, coûte 30.000 dollars et peut être installé sur n’importe quel camion muni d’une boite de vitesse automatique.

Uber a lancé un service de transport nommé UberFreight

Uber, qui travaille en parallèle au développement d’une voiture autonome en partenariat avec Volvo, a déjà créé un service de transport de marchandises baptisé UberFreight qui invite les entreprises intéressées à participer à ses expérimentations.

Volvo à réalisé au début du mois de mars 2017 un test de platoonig sur une autoroute américaine. Trois camions autonomes reliés par Wi-Fi, espacés de 15 mètres, circulant à la vitesse de 90 km/h. (Source : Volvo Tuck)

De l’intégration à la supply chain des flux de transport à l’optimisation des livraisons et des capacités… La conduite autonome des camions n’est que la partie émergée de la révolution que l’analyse des données promet au secteur du transport routier de fret.   ➡ http://www.zdnet.fr/actualites/camions-autonomes-et-optimisation-de-la-livraison-l-avenir-du-fret-tape-a-la-porte-39850604.htm

 

De nombreuses startups se sont mis sur le créneau et le secteur est en train de s’organiser.

Cela fera l’objet d’un prochain article.


Merci d’avoir lu l’article, vous pouvez retrouver davantage d’articles sur l’actualité, les tendances, les innovations ou des thématiques spécifiques du secteur de la livraison du dernier kilomètre, des livraisons urbaine et du transport en général dans le e-commerce, la foodtech ou le retail… en cliquant ici 

  • BSC – Business Stratégie Conseils accompagnement les entreprises dans leur croissance par le digital ainsi que dans l’adaptation de leur distribution aux enjeux numériques et de l’omnicanalité dans les secteurs de l’e-commerce, de la foodtech et du retail.  
  • Abonnez-vous directement à mes articles et réseau sociaux en cliquant sur les icônes (twitter, facebook ou linkedIn…) ou envoyez moi directement un message ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.