Comment les robots et les drones vont disrupter la livraison des « derniers mètres » ?

De nombreuses innovations dans le domaine de la logistiques sont apparues ces dernières années avec les livraisons par drones, par droïdes ou véhicules autonomes et plus particulièrement dans la livraison du dernier kilomètre. D’ailleurs je parlerai davantage désormais de livraison des « derniers mètres » ! C’est d’ailleurs une véritable révolution pour le monde du « retail » et du e-commerce.

Les grands acteurs de l’e-commerce ou du transport rivalisent de projets et d’annonces sur les drones de livraison, qui remplaceront bientôt les camions et décolleront à partir d’entrepôts, voir même de sites de stockage aériens. Certains imaginent aussi des robots livreurs, des droïdes capables non seulement de d’apporter des colis mais aussi de sonner à l’interphone et prendre l’ascenseur …

 

Pourquoi faire appel à des machines pour livrer ? Quelles sont les raisons objectives du recours à la technologie ?

 

  • La réduction des coûts
    • Pour trouver des solutions pour réduire le coût de la livraison et impacter directement le fameux « dernier kilomètre » voir même maintenant le « dernier mètre  » ! Au final et sur le long terme dans les « pays du Nord » , la machine coutera toujours moins cher que la main d’œuvre « humaine ».
  • Le manque de personnel
    • Réponse au manque de personnel dans certaines catégories d’emplois
      • Livreurs au Japon : véhicule de livraison de colis autonome intégrant des consignes automatiques
      • conducteurs de camions aux USA : véhicules autonomes
  • Les contraintes Géographiques
    • Livrer très vite des zones éloignées ou pour des raisons d’urgences vitales
      • Livraisons de colis dans des zones montagneuses ou des îles difficiles d’accès.
      • Dans les grandes agglomérations pour livrer des hôpitaux ou organiser des flux inter-hôpitaux

La livraison avec un droïdes, « robots de livraisons »

Les robots de livraisons sont des petits appareils autonomes qui transportent des colis ou des repas.On estime qu’il y a déjà près d’une dizaine de fabricants dans le monde qui investissent dans ce secteur et sur ce créneau. Beaucoup d’entres-eux sont déjà en test dans plusieurs villes de France, de Grande-Bretagne ou des Etats-Unis.

Panorama de l’existant…

 

Starship 🇱🇹

 

Expérimentation avec Tesco 🇬🇧

Starship Technologie et Tesco se sont associés pour faire des tests de livraison de courses à domicile  dans le centre de Londres  ➡️ https://t.co/m4YVGOHp45      ➡️ https://t.co/zyZCbet2sv    

 

Expérimentation avec Domino’s Pizza 🇳🇱 🇩🇪

Face à Pizza Hut, Domino’s réplique. Pour une fois c’est en Europe que se déroulera la démonstration de force, en effet, la firme a annoncé le lancement d’un programme pilote dans certaines villes allemandes et néerlandaises. Les clients situés dans un rayon de 1 km d’une enseigne Domino’s se feront livrer par un robot signé Starship Technlogies ➡️ https://t.co/BAbduCGkkT

Henry Harris-Burland (Starship Technologies) : « Nos robots de livraison abaisseront à 1 euro le coût du dernier kilomètre » ➡️ http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/1189948-robots-de-livraison-starship-technologies-cout-unitaire-dernier-kilometre/

Expérimentation et partenariat avec Mercedes Daimler-Benz 🇩🇪

Le groupe Mercedes Daimler-Benz a investi 500 millions de dollars dans une nouvelle unité dédiée à la logistique connectée. Le constructeur automobile s’est donc associé avec Starship pour concevoir le Robovan, une base de chargement autonome et d’accueil des robots de livraisons.

➡️ https://t.co/l0yaIBKkpq

 

 

TwinswHeel 🇫🇷

Le droïde de livraison urbaine

Le concepteur français TwinswHeel, propose lui un droïde de livraison qui se déplace à 7 km/h. Il peut se mouvoir de façon complètement autonome en milieu urbain et « hyper centre » des villes mais aussi à l’intérieur de sites industriels ou logistiques pour la gestion de flux internes.

Smart City – Livraison de courses alimentaires « on demand »  en milieu urbain

Smart City – Robot de compagnie pour porter les courses « Follow-me mode« 

Industrie 4.0

 

Marble – Yelp Eat24 🇺🇸

Le robot livreur de repas 

En Californie dans les rues de San Francisco, la start-up Marble a testé un service de livraisons de repas par robot mobile et autonome pour les clients de   ayant coché l’option «livraison par un robot» ➡️ https://t.co/q5aHqwcXYT.

 

Domino’s Robotic Unit 🇳🇿

Le robot DRU livreur de pizza

Robot DRU développé par la société Domino’s Pizza. L’engin a été mis au point en Australie. Il dispose d’un compartiment chauffé qui peut contenir jusqu’à 10 pizzas. Le DRU, une sorte de voiturette à 4 roues est alimenté par une batterie. Le robot est capable de livrer sa marchandise dans un rayon de 20 kilomètres, selon le spécialiste de la livraison de pizzas à domicile. Les capteurs et le GPS de l’engin lui permettent de circuler en toute sécurité en évitant les moindres obstacles dans la rue. Une fois arrivé à destination, impossible pour le client de goûter la pizza quatre fromages de son voisin, un code délivré à la commande permet d’ouvrir uniquement son propre compartiment à pizza.

 

Le robot livreur de sushi 🇯🇵

Actualisation 20/07/17

sushi.jpg

Les petits robots chippy peuvent transporter suffisamment de nourriture pour 60 personnes et sont construits pour naviguer dans les allées piétonnes de façon autonome. Il utilise des caméras et des capteurs laser. Il se déplace à environ 3,73 miles par heure (+ d’info ici)

 

update Sept-17 – Robby: self-driving delivery robots 🇺🇸

Robby est chargé avec une technologie de pointe, allant des caméras vidéo aux capteurs à ultrasons aux appareils inertiels, et utilise l’intelligence artificielle pour non seulement trouver son chemin vers les rues de la ville, mais apprendre

Robby Technologies est l’une des 3 entreprises qui a réussi à être retenue par la ville de Mountain View pour obtenir l’autorisation de tester les robots de livraison. Les autres sont TeleRetail (une société allemande / suisse) et Starship Technologies de Londres, en Angleterre, qui teste déjà ses appareils à Redwood City. (+ d’info ici)

 


La livraison par Drones

En matière de livraison par drone, Amazon tient à s’afficher comme le pionnier. A intervalles réguliers, depuis 2013, le géant de l’e-commerce communique en expliquant que bientôt, très bientôt, on pourra se faire livrer à domicile par les airs, en moins de 30 minutes. Pourtant, depuis ces dernières années, rien ou presque, à part quelques tests réalisés en Grande-Bretagne. Dans le même temps, Rakuten, la chaine de supérettes 7-Eleven ou encore les transporteurs DHL, UPS, les postes allemandes, françaises ou suisses et Google ont, eux aussi, monté des projets, plus ou moins sérieux de « drone livreur ». L’Australie est également dans la course et, depuis avril 2016, Australia Post (le service postal du pays) a commencé à livrer des villages situés à quinze kilomètres de l’agglomération de Melbourne.

Amazon 🇺🇸

Le précurseur…

une-amazon-brevet

Amazon veut construire des ruches pour drones géants dans les centres villes

➡️ http://www.ulyces.co/news/amazon-veut-construire-des-ruches-pour-drones-geantes-dans-les-centres-villes/?

The Verge a repéré qu’Amazon avait déposé le 22 juin 2017 un brevet pour un « centre d’opération à multiples niveaux pour véhicules aériens sans pilote », en d’autres termes, de gigantesques ruches pour drones de livraison…

 

Cdiscount 🇫🇷

Cdiscount veut utiliser des drones pour transporter des colis depuis son entrepôt jusqu’à des points de relais, situés en centre-ville. Objectif : réduire ses délais de livraison et améliorer l’expérience client

Le projet PELICAN (Projet d’Étude de livraison de Colis Aérien en Nouvelle-Aquitaine)  de Cdiscount  : ➡️ https://t.co/5YNzUpuiac .

Dans les détails, le projet Pelican vise à développer un drone permettant de transporter des produits allant jusqu’à 5 kg en zone urbaine. Le drone ne sera pas piloté manuellement mais se déplacera de manière autonome. Un responsable sera, en revanche, en charge de surveiller l’évolution de plusieurs aéronefs en même temps et pourra intervenir en cas de besoin. L’idée n’est pas de livrer les colis au domicile des clients, mais de faire le lien entre l’entrepôt et les points de collecte en centre-ville, avec la possibilité pour le client de retirer son colis à ce point relais ou d’être livré sur les dernières centaines de mètres par coursiers à vélo.

 

Géopost / La Poste 🇫🇷

Les drones facteurs

En décembre 2016, DPDgroup, filiales de Géopost, a ouvert sa première ligne commerciale, dans le Var.

A chaque vol, un colis de 3 kilos maximum peut être livré, à la vitesse de 30 km/h, grâce à un appareil mis au point par la société française Atechsys.

Pour La Poste, il ne s’agit pas de remplacer les facteurs, mais d’utiliser le drone dans des situations bien précises, quand la livraison « humaine » est trop coûteuse ou trop compliquée. Pour des raisons économiques mais aussi technologiques, les premières lignes commerciales seront faites sur mesure. Il faudra étudier chaque site, adapter les drones à chaque client et à chaque lieu de livraison.

Juillet 2017 : la seconde génération de Terminal à Drones de DPD

Terminal Drone DPD

UPS 🇺🇸

UPS teste un drone de livraison propulsé depuis un camion

UPS, vient de tester avec succès une solution hybride qui associe ses célèbres camionnettes marron à un drone. Le drone est un octocoptère capable d’emporter une charge de 4,5 kg et de voler en autonomie pendant 30 minutes. Il est installé sur une plate forme située sur le toit du camion dans lequel une trappe est ménagée pour laisser passer la nacelle de transport fixée sous l’appareil. Le chauffeur charge le colis directement depuis l’intérieur du fourgon et déclenche la livraison via un écran tactile installé sur le tableau de bord. Le drone va alors suivre l’itinéraire préprogrammé associé au colis. Une fois le paquet déposé, l’octocoptère redécolle et va rejoindre le camion qui entre temps s’est dirigé vers une autre adresse.

➡️ http://www.usine-digitale.fr/article/video-ups-teste-un-drone-de-livraison-propulse-depuis-un-camion.N505249

 

DHL 🇩🇪

DHL développe son drone de livraison, le « Parcelcopter ». De janvier à mars 2016, un test en conditions réelles a été mené en conditions réelles dans la ville de Reit im Winkl, en Bavière. Les habitants de cette petite communauté pouvaient déposer des colis qu’ils souhaitaient envoyer dans une « Packstation », une sorte de conteneur d’expédition. 130 paquets ont été expédiés de façon autonome, sans intervention humaine, de cette manière. Le drone a régulièrement effectué un aller-retour de 8 kilomètres, pour acheminer les colis du plateau de Winklmoosalm, situé près du village à 1200 mètres d’altitude, à la vallée.


Livraison par drone chez DHL par Futura-Sciences

 

7-Eleven 🇺🇸

La chaîne d’épiceries de proximité 7-Eleven s’est alliée en décembre 2016 dernier à une entreprise spécialisée dans les drones, Flirtey,  pour devenir le premier commerce à effectuer des livraisons régulières aux Etats-Unis grâce à ces engins volants.Livraisons de produits très variés. 
Flirtey, une start-up basée dans le Nevada (ouest), se vante d’offrir le premier service de livraison par drones à des consommateurs dans le pays. Elle a livré des médicaments contre la grippe, de la nourriture chaude et d’autres produits lors de 77 missions autonomes. Les deux entreprises avaient déjà collaboré pour réussir une livraison expérimentale par drone sur le sol américain en juillet : un sandwich au poulet, un café et un beignet dans la région de Reno (Nevada). 
Des produits empaquetés dans des boîtes spéciales. Ces livraisons ont été effectuées chez des consommateurs sélectionnés durant les week-ends en novembre. Les produits commandés étaient empaquetés dans des boîtes spéciales, transportées par des drones munis de GPS pour trouver les adresses de destination. Les drones ont rempli leur mission en 10 minutes en moyenne

Out of the box !

 

Ce drone hybride capable de rouler et de voler révolutionnera-il le transport urbain ?

Des chercheurs du MIT ont créé un drone hybride qui vole comme un avion et roule comme une voiture afin de combiner polyvalence dans les déplacements et longue autonomie. Le concept s’accompagne d’un algorithme de planification d’itinéraire qui sait coordonner les déplacements d’une flotte d’appareils dans un environnement urbain. ➡️ https://t.co/IZ5IcpeBDd

La Révolution des livraisons par drones aura-t-elle lieu ?

La généralisation de la livraison par drone n’est donc pas pour demain. « Les effets d’annonce ne sont que des coups de communication ou le lancement de projets prospectifs. Pour se faire livrer une pizza à domicile, l’horizon 2040 semble être un minimum ».

Les principaux obstacles reste :

  • l’autonomie : pour aller loin et longtemps, il faut encore trop de batteries, ce qui limite le poids des objets que l’on peut livrer.
  • L’infrastructure logistique insuffisante: le manque d’entrepôts et relais, il faut multiplier les entrepôts de départ pour couvrir un maximum de personnes.
  • Le manque de ressources qualifiées dans ce nouveau domaine : il faut des pilotes, des superviseurs pour diriger les drones. (ce qui en passant augmente le coût directement le coût de production de la livraison.)
  • Un cadre législatif favorable  : en France, « les drones qui circulent sans personne à bord » sont régis par une loi d’avril 2012, très restrictive. Pour l’instant, c’est donc sur les zones isolées que le marché des drones semble le plus prometteur.

 

« l’enjeu du dernier mètres » :

Les nouveaux usages de robot dans l’espace public urbain et la réglementation 

 

L’aspect marketing, parfois le plus visible, avec ses livraisons de produits par robot ou drone masque une réalité économique. L’entrepôt, mais aussi la ville, devront s’adapter à cette réalité.

L’accueil des robots de livraison dans une ville ne sera pas quelque chose de simple. Où roule le robot ? Sur le trottoir ou sur la chaussée ? Comment sont gérées les responsabilités ? A terme, faudra-t-il prévoir des voies spécifiques pour robots, comme les pistes cyclables ? L’apparition de ces véhicules dans les villes pose de nombreuses questions auxquelles nous devront apporter des solutions.

➡️ https://www.alain-bensoussan.com/avocats/robot-de-livraison-reglementation/2017/06/30/


Merci d’avoir lu l’article, vous pouvez retrouver davantage d’articles sur l’actualité, les tendances, les innovations ou des thématiques spécifiques du secteur de la livraison du dernier kilomètre, des livraisons urbaine et du transport en général dans le e-commerce, la foodtech ou le retail… en cliquant ici 

  • BSC – Business Stratégie Conseils accompagnement les entreprises dans leur croissance par le digital ainsi que dans l’adaptation de leur distribution aux enjeux numériques et de l’omnicanalité dans les secteurs de l’e-commerce, de la foodtech et du retail.  
  • Abonnez-vous directement à mes articles et réseau sociaux en cliquant sur les icônes (twitter, facebook ou linkedIn…) ou envoyez moi directement un message ici

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.